Investments 

Cameroun : la Banque africaine de développement et son partenaire améliorent la qualité de vie des populations de Kribi

Nadège Biwong est institutrice à l’école publique de Mpologwe 2 à Kribi, ville balnéaire au sud du Cameroun. Depuis deux ans, elle dispense des cours aux élèves du cours moyen du cycle primaire.

« Avant la construction de l’école par la Kribi Power Development Company – KPDC, les enfants parcouraient près de 5 kilomètres pour être scolarisés. Et pour ceux dont les parents n’avaient pas assez d’argent pour leur inscription au cycle préscolaire, ils restaient à la maison, parfois jusqu’à l’âge de 6 ans. Aujourd’hui, beaucoup de familles sont soulagées car l’établissement accueille des élèves des deux cycles, maternel et primaire. »

KPDC a implanté et mis en service une centrale à gaz à Kribi depuis 2013. Le projet, qui bénéficie d’un financement multilatéral, vise une meilleure fourniture en énergie électrique de la région sud du Cameroun.  Le coût total du projet est de 170 milliards de FCFA, financé en partie par les bailleurs de fonds à hauteur de 79,6 milliards de FCFA. La Banque africaine de développement y contribue à hauteur de 28,5 milliards de FCFA. Le projet répond aux besoins cruciaux du pays en matière de production et de distribution de l’énergie et est conforme aux priorités stratégiques et opérationnelles de la Banque.

Le gaz est produit offshore à 18 kilomètres des côtes. L’essentiel de la maintenance s’effectue en interne et le volet commercial occupe une large place dans les activités de l’entreprise.

Au-delà de l’amélioration de la qualité de l’offre d’électricité aux populations bénéficiaires, le projet KPDC a permis de créer des opportunités d’emplois pour les jeunes dans un pays fortement marqué par le chômage. La centrale à gaz emploie, en effet, une main d’œuvre, d’une moyenne d’âge de 33 ans, à différents postes de l’entreprise et celle-ci bénéficie d’un plan de carrière. La mise en service prochaine du complexe industrialo-portuaire de Kribi viendra renforcer l’impact du projet sur la création d’emplois dans la région. En effet, le complexe industrialo-portuaire sera fourni en énergie par KPDC et il constitue un pôle d’attraction d’entreprises créatrices d’emplois.

Par ailleurs, dans le cadre de son plan de gestion environnemental et social, KPDC réalise des investissements à impact direct, en droite ligne avec les High 5 de la Banque, notamment l’amélioration de la qualité de vie des populations de la ville de Kribi et ses environs. Les interventions touchent particulièrement l’éducation, la santé et l’environnement. 1,5 milliards de FCFA ont ainsi été investis par l’entreprise dans les secteurs social et environnemental.

En matière d’éducation, KPDC a ainsi construit et réhabilité plusieurs établissements scolaires dans la région. L’école de Mpologwe 2 a permis de scolariser près de 200 enfants. En plus des classes, des bureaux et des latrines ont été érigés ainsi qu’une adduction d’eau potable.

Le projet vient en aide aux populations vulnérables en fournissant chaque année, du matériel didactique à 100 enfants ; et en octroyant des bourses scolaires à travers un prix d’excellence aux 100 meilleurs élèves de Kribi.

En matière d’approvisionnement en eau potable, 26 villages ont bénéficié chacun d’un forage.  Les effets positifs sont immédiats sur l’amélioration des conditions de vie de 13 000 personnes qui ont aujourd’hui accès à l’eau potable et sont à l’abri de maladies hydriques récurrentes.

Dans le domaine de la santé, le projet a construit et équipé un hôpital et réhabilité quatre centres de santé. KPDC propose également une palette complète de services médicaux gratuits aux habitants de Kribi, grâce à son partenariat avec l’Association des compétences pour une vie meilleure – ASCOVIME, une organisation camerounaise à but non lucratif dont la mission est de lutter contre l’analphabétisme et les maladies dans les régions rurales du pays. Des actes gratuits en ophtalmologie, traumatologie, cardiologie, gastroentérologie et en soins dentaires ont ainsi été offerts à 541 patients qui ont, en outre, bénéficié de dons de médicaments. Quatre cent détenus dans des prisons ont également reçu un traitement dermatologique.

Les Bagyeli, la population pygmée locale a, quant à elle, été sensibilisée pour un meilleur accès à la citoyenneté par l’octroi de cartes nationales d’identité, une meilleure hygiène et un soutien scolaire.

Sur les aspects environnementaux, KPDC se situe dans les limites acceptables en matière d’émissions de gaz et a adopté un plan d’atténuation de nuisances sonores et de vibration par une isolation acoustique des salles moteurs, entre autres.

KPDC envisage une extension des capacités de la centrale afin d’augmenter de manière significative sa production, et contribuer ainsi à réduire le déficit énergétique observé dans le réseau interconnecté sud.

Follow and like us:

Related posts

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

RSS
Follow by Email